Actualités

Tout savoir sur le découvert professionnel

L’autorisation de découvert professionnel est une solution couramment utilisée en entreprise pour faire face à ses besoins de trésorerie passagers ou récurrents. Comment fonctionne le découvert professionnel, combien coûte-t-il, quand y recourir ? Cet article répond à toutes vos questions.

decouvert professionnel

Découvert professionnel : Qu’est ce que c’est ?

Le découvert professionnel est une forme de crédit accordée par une banque à une entreprise qui lui permet de poursuivre son activité même quand elle affiche un solde de trésorerie négatif. La durée d’utilisation maximum, le montant accordé ainsi que les taux d’intérêts (agios) sont définis au moment de la signature du contrat.

Prenons un exemple : En fin de mois, une entreprise X possède une trésorerie nette de 1000€. Aucun encaissement n’est à venir d’ici la fin du mois et toutes ses charges ont été réglées, à l’exception des salaires qui s’élèvent à un montant de 3000€. L’entreprise ne possède pas la trésorerie nécessaire au paiement de ses employés. Heureusement, le gérant a été prévoyant et a au préalable négocié une autorisation de découvert de 3000€ auprès de sa banque ! L’entreprise X va pouvoir verser les salaires et continuer son activité même si le solde de trésorerie affiche la somme de -2000€, et ce en attendant de recevoir de nouveaux encaissements qui remettront sa trésorerie à flot.

Nombreuses sont les raisons pouvant pousser une entreprise à avoir recours au découvert bancaire professionnel, en voici quelques unes :

  • Retards de paiement : s’il est courant d’accorder des délais de paiement à ses clients, il peut cependant arriver que certains d’entre eux ne les respectent pas et tardent à payer. Une autorisation de découvert professionnel peut donc permettre à l’entreprise de respirer en attendant les encaissements qui tardent à arriver.
  • Activité saisonnière : si une baisse importante du chiffre d’affaires est à prévoir sur une certaine période de l’année (la “saison creuse”), un découvert professionnel peut permettre à l’entreprise d’y faire face et de continuer à payer ses charges même si ses encaissements diminuent.
  • Anticipation : rien n’empêche un dirigeant d’obtenir un découvert professionnel de sa banque alors qu’elle est en situation de trésorerie très positive. En effet, négocier une autorisation de découvert bancaire alors que l’entreprise génère un chiffre d’affaires confortable permet de ne pas se laisser emporter par son enthousiasme et de se prémunir contre une éventuelle baisse de rentabilité.

Coûts et conditions du découvert professionnel :

Si obtenir un découvert professionnel auprès de la banque peut être avantageux pour une entreprise, son utilisation s’accompagne néanmoins de frais et d’intérêts :

  • Frais de dossiers.
  • Intérêts : aussi appelés agios, leur montant va avant tout dépendre de l’utilisation que vous aurez fait de votre découvert.
  • Commission du plus fort découvert : c’est un frais supplémentaire qui s’ajoute aux agios et qui est calculé à partir du plus fort découvert rencontré par l’entreprise sur une période d’un mois (d’où son nom !). Le taux appliqué est défini au préalable dans le contrat signé avec la banque.

Les conditions du découvert professionnel sont à étudier avec soin lors de la signature du contrat : les taux d’intérêts et le montant des plafonds accordés vont avant tout dépendre de votre capacité à négocier avec votre banquier. Un dossier de prêt solide et un plan de trésorerie prévisionnel soigné sont des atouts considérables qui peuvent vous servir de leviers dans vos négociations.

Il est néanmoins possible pour la banque de modifier voire même de résilier un contrat d’autorisation de découvert de manière unilatérale, pour peu qu’elle émette un préavis de 60 jours. Si vous ne recevez pas de préavis avant la modification ou l’annulation de votre contrat, cela peut signifier plusieurs choses : vous avez peut-être dépassé le plafond de découvert autorisé, chose que la banque n’apprécie pas particulièrement ! Il est également possible que le banquier responsable de votre dossier estime que la situation financière de votre entreprise est inquiétante est qu’elle ne sera pas en mesure de payer les éventuels intérêts liés à l’autorisation de découvert professionnel.

En résumé

  • Le découvert professionnel permet à votre entreprise de prolonger son activité en cas de solde négatif de trésorerie.
  • C’est une solution de financement à négocier avec son banquier afin d’anticiper les éventuelles difficultés de trésorerie à venir.
  • Cette option peut être onéreuse à cause des frais qui y sont associés mais est néanmoins préférable aux soucis causés par une trésorerie négative !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cet organisme de rachat de credit n'a pas encore été noté. N'hésitez pas à le noter et à donner votre avis.
Loading...

Avis et Témoignages

No comments yet.

Post a Comment